Option ISAV

Aller à : navigation, rechercher

L'option ISAV (Ingéniérie est l'une des 7 spécialisations offertes en 3e année de Telecom Physique Strasbourg (anciennement ENSPS). Elle vise à former des ingénieurs généralistes dans les domaines de l'automatique, la robotique, la commande par vision et l'informatique industrielle.

La formation

Formation ingénieur

La formation comporte 254h présentiels étudiant dont au moins 50h consacrées à un projet de recherche ("au moins" car l'accès à la salle de projet est libre et peut se faire en-dehors des créneaux prévus dans l'emploi du temps). L'accent est mis sur la pratique avec de nombreux TD, TP ou micro-TP intégrés au cours.

  • Robotique et vision
    • Traitement d'images et vision (20h)
    • Robotique : Manipulation et commande (20h)
    • Vision et commande (20h)
    • Robotique mobile (15h)
  • Commande des systèmes complexes
    • Estimation et filtrage optimal (20h)
    • Commande optimale (15h)
    • Commande robuste (20h)
  • Informatique et réseaux
    • Technologie des asservissements (15h)
    • Systèmes temps réel et systèmes embarqués (24h)
    • Technologies vertes (15h)
    • Réseaux industriels et supervision (20h)
  • Projets tutorés (50h)
  • Visite d'entreprise (8h)

Pour plus d'informations sur le contenu des cours, voir les cours en ligne.

Couplage au master IRIV

Il est possible de valider, en même temps que la troisième année de TPS, un diplôme de master, mention Imagerie, Robotique et Ingénierie pour le Vivant (IRIV), parcours Automatique et Robotique (AR) ou Imagerie, Robotique Médicale et Chirurgicale (IRMC). Les 2 parcours AR et IRMC du master IRIV sont compatibles du point de vue de l'emploi du temps avec l'option ISAV.

Parcours AR

Les étudiants TPS option ISAV suivent tous les cours de l'option ISAV plus :

  • Formation des images, capteurs et dispositifs (10h)
  • les 10 dernières heures du cours de "Traitement d'images et vision" (10h)
  • Systèmes non linéaires (15h)
  • Optimisation et programmation mathématique (20h)

Soit un effort supplémentaire de 55h pour obtenir ce diplôme.

Parcours IRMC

Les étudiants TPS option ISAV suivent tous les cours de l'option ISAV plus :

  • Formation des images, capteurs et dispositifs (10h)
  • les 10 dernières heures du cours de "Traitement d'images et vision" (10h)
  • Classification et reconnaissance de formes (10h)
  • Traitement d’images médicales (10h)
  • Problèmes inverses (10h)
  • Physique de l’imagerie médicale (10h)
  • Gestes médico-chirurgicaux assistés par ordinateur (20h)

Soit un effort supplémentaire de 80h pour obtenir ce diplôme.

Les débouchés

Stages

Le stage de troisième année est souvent un tremplin vers le métier futur. Son choix ne doit pas être fait à la légère car il détermine souvent la trajectoire de la carrière future. Voici une liste d'entreprises et d'universités qui recrutent habituellement des étudiants de l'option, en stage et plus si affinité....

Universités étrangères

  • University of Minnesota (USA),
  • University of South California (USA),
  • University of Pennsylvania (USA),
  • Univ. Tohoku, Sendai (Japon),
  • EPFL (Suisse),
  • ...

Organismes de recherche nationaux

  • INRIA,
  • CNRS,
  • IFREMER,
  • CEA,
  • ONERA,
  • DGA,
  • ...

Grands groupes européens

  • EADS,
  • SNECMA,
  • Thales,
  • PSA,
  • Renault,
  • Siemens,
  • Bosch,
  • GM,
  • Daimler,
  • EDF,
  • Schneider,
  • Hager,
  • ...

Industries

Liste des principaux secteurs d'activité recrutant des étudiants de l'option :

  • Automobile
  • Aéronautique
  • Automatique
  • Automatismes
  • Robotique
  • Vision industrielle
  • Systèmes embarqués

Recherche

Une partie des effectifs (1 ou 2 étudiants par an en général) poursuit en thèse avec ensuite :

  • soit une poursuite vers l'enseignement supérieur (maître de conférences) ou la recherche (Ingénieur de recherche CNRS, chargé de recherche INRIA),
  • soit une poursuite vers un emploi dans l'industrie avec une valorisation de l'expérience de la thèse.

Les intervenants

La plupart des intervenants de cette option sont rattachés directement à TPS et/ou sont membres de l'équipe AVR. Voici la liste :

Enseignants TPS
Iuliana BARA, Maître de conférences, 03 90 24 48 62, TPS bureau C135
Bernard BAYLE, Maître de conférences, 03 90 24 48 62, TPS bureau C135
Christophe COLLET, Professeur, 03 90 24 44 90
Pierre COLIN, Professeur, 03 90 24 44 93
Loïc CUVILLON, Maître de conférences, 03 90 24 44 71, TPS bureau C129
Michel de MATHELIN, Professeur, 03 90 24 44 70, TPS bureau C131
Jacques GANGLOFF, Professeur, 03 90 24 44 68, TPS bureau C132
Enseignants d'autres composantes de l'ULP
Christophe DOIGNON, Maître de conférences HDR (IPST), 03 90 24 44 71, TPS bureau C129
Edouard LAROCHE, Maître de conférences HDR (IPST), 03 90 24 44 68, TPS bureau C132
Florent NAGEOTTE, Maître de conférences (UFR de sciences physiques), 03 90 24 44 64, TPS bureau C128
Intervenant extérieur
Serge RULEWSKI, Directeur Régional Siemens Automation and Drives, Siemens

Galerie de photos

Photos de quelques systèmes étudiés par les étudiants de l'option ISAV.

Ball and beam

Expérience d'asservissement de la position d'une balle roulant à l'intérieur d'une gorge creusée dans une poutre. La position de la balle est mesurée grâce à une caméra. La position de la balle est commandée par l'inclinaison de la poutre.

Maquette «ball and beam»


Sustentation magnétique

Un solide métallique est maintenu en sustentation grâce à un asservissement dont la grandeur de commande est le courant circulant dans une bobine dont le noyau est au-dessus, à la vertical du solide. La position du solide est mesurée grâce à un moyen optique.

Maquette de sustentation magnétique


Pendule inversé

Le but de cette expérience est de maintenir un pendule en équilibre instable grâce à un asservissement (sur la photo l'asservissement n'est pas en fonctionnement et le pendule est dans sa position d'équilibre stable). La commande est réalisée en déplaçant un chariot supportant l'axe de rotation du pendule.

Maquette de pendule inversé


Robot lego mindstorm

Ce système développé initialement par le MIT sert de base à toute une série d'expériences de robotique, d'automatique et d'informatique embarquée allant de la plus simple à la plus avancée. Ce système est totalement ouvert tant du point de vue du matériel que du logiciel. Tous les schémas électriques sont accessibles et les outils de développement sont en open source pour la plupart.

Exemples de projets basés sur le mindstorm : robot mobile de type segway, planification de trajectoire, évitement d'obstacles, SLAM, ...

Robot mobile à base de lego mindstorm NXT


Maquette Quanser

Quanser est leader mondial dans le domaine des maquettes pédagogiques pour l'EEA. Cette maquette simule un système flexible faiblement amorti, cas particulièrement pathologique en automatique. Cette maquette est connectée à un PC équipé d'une carte d'interface dspace pilotée sous matlab/simulink. Ceci permet de faire du prototypage rapide d'asservissement avec un temps de passage de la simulation à l'expérience extrêmement court et sans effort (un simple clic suffit).

Maquette «Quanser rotflex» + matlab avec carte dspace


Robot mobile

Photo du robot «Balladozaurus» du club robot de TPS. L'équipe ISAV héberge la piste de développement du club robot et assure un soutien scientifique, technique et parfois financier à cette association.

Robot mobile de la coupe e=m6


Piste d'essais pour le club robot


Gumstix

La plateforme gumstix est un système complet ayant le format d'une tablette de chewing gum, d'où son nom. Elle embarque un CPU du stype ARM cadencé à 200 ou 400 MHz, 64Mo de RAM, 16 Mo de mémoire flash. Il est possible d'y associer toute une série de cartes d'extension. Sur la photo, le gumstix est équipé de la carte réseau «net-CF» et de la carte d'entrées-sorties «robostix». Last but not least : la gumstix tourne sous linux.

Système embarqué GUMSTIX


Rat run

Collaboration avec l'institut de neurosciences. Il s'agit d'un dispositif automatisé évitant à un rat équipé de capteur d'emmêler les fils au fur et à mesure qu'il se déplace. Le système effectue une rotation de la cage du rat de manière à conserver une torsion constante pour les fils.

Expérience «rat run»


Contacts

Jacques Gangloff

FAQ

Frequently Asked Questions. Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur ISAV sans jamais oser le demander.

Comment rédiger mon CV ?

Est ce que si je fais ISAV je dois forcément faire une thèse après ?

Non. Seul 10% des étudiants de l'option poursuivent en thèse.

Néanmoins, ceux qui choisissent cette voie arrivent pour la plupart à bien valoriser leur expérience.

Exemples d'anciens ISAV ayant fait une thèse et travaillant maintenant dans l'industrie :

  • Hakan Koç : travaille chez Siemens à Erlangen, division "motion control". A été embauché avec un salaire supérieur à un ingénieur débutant grâce à sa thèse en enroulement.
  • Romuald Ginhoux : embauché chez IEE (Luxembourg) après sa thèse notamment grâce à l'expérience qu'il y a développée. Travaille maintenant chez Median Technologies.
  • Benjamin Maurin : embauché chez Cerebellum Automation à Annecy grâce aux compétences en robotique développées lors de sa thèse.

Exemple d'anciens ISAV qui ont fait une thèse puis ont choisi une carrière académique :

  • Philippe Zanne : ingénieur de recherche CNRS
  • FLorent Nageotte : maître de conférences à l'UFR de sciences physiques de l'ULP
  • Loïc Cuvillon : maître de conférences à TPS

Est ce que les cours ISAV sont plutôt théoriques ou plutôt informatifs ?

La grande majorité des cours comprennent un socle théorique important. Mais cette théorie est toujours étayée par de nombreux travaux pratiques qui la mettent en situation, soit en simulation (matlab, C, émulation, ...) soit sur un système réel (projets 3A, voir les maquettes plus haut).

Est ce que les étudiants ISAV trouvent facilement un travail ?

Les 16 étudiants de la promo 2007 avaient pratiquement tous au moins une proposition d'embauche à l'issue de leur stage. Certains en avaient même 2.

Est ce qu'il y a des filles en ISAV ?

Bien sûr ! En plus elles sont belles _et_ intelligentes.

Qu'ont fait les profs qui enseignent en ISAV avant d'être prof ?

Certains ont fait l'ENS de Cachan, ont passé l'agrégation puis fait une thèse (B. Bayle, E. Laroche, J. Gangloff).

D'autres ont fait ISAV et ont poursuivi en thèse (L. Cuvillon, F. Nageotte, C. Doignon).

M. de Mathelin a fait une école d'ingénieurs en Belgique puis une thèse à Carnegie Mellon University (USA).

I. Bara a fait une école d'ingénieurs au Luxembourg puis une thèse à Nancy.